Instruments de musique : sont-ils pris en charge par mon assurance habitation ?

Vous êtes un musicien amateur, jouant librement pour le loisir ou un professionnel, sachez tout de même qu’une assurance couvre vos instruments de musique. Ainsi, il est obligatoire de trouver une. La couverture à choisir varie en fonction de l’utilisation de votre instrument. Voici quelques explications.

S’abonner à une assurance des instruments de musique

Les instruments de musique ne sont particulièrement pas assurés. Souvent, l’assurance multirisque habitation s’occupera totalement de la réparation des dégâts, grâce à son contrat. De son côté, le prix des instruments de musique devient cher, d’où leur appartenance à des objets de valeur ou des matériels de loisir. Actuellement, ils sont garantis dans le contrat de l’agence d’assurance multirisque habitation, lors d’un cambriolage, d’un incendie, d’une inondation, un vandalisme, des catastrophes naturelles et des dégâts matériels. Ils sont également protégés des brisures, même si c’est un accident. Néanmoins, cette règle peut ne pas s’appliquer selon les décisions de l’assurance. En effet, un instrument de musique se brisant par accident est souscrit dans une autre option. Ainsi, l’assurance impose à ses clients l’abonnement à l’option Vol ou bris accidentel des instruments. Pour le vérifier, renseignez-vous sur l’indemnisation auprès de votre assureur. Les principales concernées sont les instruments à vent, à cordes, les percussions, les instruments électroniques ou électriques.

Comment assurer vos instruments de musique ?

L’assurance MAIF permet l’accès à une option couvrant des instruments de musique. Avant de signer le contrat d’assurance habitation Résidence Principale, rajoutez l’option vol ou bris accidentel des instruments de musique, en guise de protection. Suggérée dans l’assurance habitation Résidence principale, cette option assure tous les instruments de musique, à part la table de mixage ou la sonorisation. À noter que les instruments de musiques en location sont défendus par cette garantie. Réservés aux musiciens amateurs, l’option Vol ou bris accidentel des instruments de musique aide en cas de vol ou de bris accidentel, à condition que l’incident se déroule en France ou à l’étranger. Il est également valable si ces actes sont commis en dehors de votre résidence principale.

La déclaration du bris d’instrument à l’assurance

Si votre violon se casse en tombant de votre main, par un geste déplacé. Consulter votre contrat d’assurance pour le dédommagement. Vous avez cinq jours pour une déclaration de sinistre, par courrier électronique à votre assurance. Décrivez le déroulement de l’accident, les instruments touchés. Ensuite, un accusé de réception est envoyé à votre assureur.